Vous avez recherché: Accueil » Feminism » Audrey Gelman: Premier PDG visiblement enceinte sur une couverture de magazine biz

Audrey Gelman: Premier PDG visiblement enceinte sur une couverture de magazine biz

Audrey Gelman directrice générale enceinte

This post is also available in: Anglais Chinois simplifié

Vous ne penseriez pas que le plafond de verre existe toujours, mais il est vivant et bien – et plus exactement appelé la falaise de verre. Et une partie de la question est la «peine de maternité» ou l’inconvénient des mères qui travaillent dans le salaire, la confiance perçue, et les avantages par rapport aux femmes qui n’ont pas d’enfants. Ainsi, quand la PDG Audrey Gelman honoré la couverture du magazine Inc. Femme fondatrice question avec son ventre enceinte montrant dans toute sa gloire, j’ai été l’une des personnes acclamations! Aujourd’hui Kate messages invités avec les détails sur ce moment important.

Qui est Audrey Gelman ?

Gelman est le fondateur et chef de la direction de The Wing, une communauté croissante de femmes à travers le pays et le monde. Elle l’a cofondé avec Lauren Kassan.

Son prodigieux baby bump marque une étape remarquable parce que même dans les temps modernes, les femmes perdent de l’argent quand elles décident de créer une famille. La société a besoin de plus de rappels que les femmes peuvent profiter à la fois d’une vie personnelle satisfaisante et d’une carrière enrichissante.

The Wing: Prendre position pour les femmes

L’Aile est un espace de co-working sà New York pour lutter contre les préjugés sexistes. L’organisation possède maintenant des installations dans de nombreuses grandes villes des États-Unis et s’est récemment développée au Canada.

Bien que l’idée soit relativement récente, elle puise ses racines dans les clubs féminins antérieurs. À la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle, des femmes d’élite se sont réunies pour se soutenir mutuellement et plaider en faveur du changement social.

Des femmes éminentes de couleur ont également organisé des sociétés pour faire avancer leurs causes. Compte tenu des difficultés auxquelles les femmes continuent d’être confrontées en ce qui concerne l’égalité, il est temps de raviver ce sentiment de communauté.

Les femmes qui soutiennent les femmes peuvent faire une différence positive!

D’autre part, l’Escadre a fait l’objet de critiques pour avoir fait preuve de discrimination à l’égard des hommes avec sa politique de ne permettre l’adhésion qu’à ceux qui s’identifient comme des femmes. Après avoir été sous le feu des critiques, l’organisation a modifié sa politique d’adhésion pour permettre à quiconque de s’y joindre, l’accent continuant d’être mis sur la promotion des femmes.

L’Escadre vit sa mission en établir des liens avec des organismes sans but lucratif afin de faire progresser les possibilités pour les filles défavorisées. Ils offrent un programme de bourses d’études pour encourager les jeunes entrepreneurs à obtenir l’éducation dont ils ont besoin pour réaliser leurs rêves.

L’équipe est composée de femmes de tous les parcours professionnels , de la construction à la restauration, de la finance à la technologie.

Défis à l’égalité des sexes sur le lieu de travail

Pourquoi la sélection d’Audrey Gelman par Inc. compte-t-elle pour tant de gens? Parce que les femmes continuent d’être confrontées à des obstacles lorsqu’il s’agit de profiter à la fois de leur carrière et de leur famille.

Quand un homme a une famille, son revenu augmente, en moyenne. Pendant ce temps, lorsqu’une femme accouche, son revenu diminue généralement; les mères qui en sont à leur première expérience connaissent une baisse de salaire de 30%, en moyenne, tandis que les pères font environ 20 % de plus que les hommes sans enfant.

Cet écart de revenu s’additionne au cours de l’année. Cela se traduit par une perte de 16 000 $ par année pour les femmes, selon le National Women’s Law Center.

Lorsque vous combinez cette statistique inquiétante avec la façon dont les femmes gagnent moins dans l’ensemble par rapport à leurs collèguesmasculins , l’inconvénient économique des femmes devient clair.

En moyenne, les femmes gagnent 0,79 $ pour chaque 1 $ qu’un homme ramène à la maison. Les femmes de couleur éprouvent un écart de rémunération encore plus grand entre les sexes, les femmes hispaniques faisant un peu plus de la moitié de leurs pairs masculins blancs.

L’une des raisons de cet écart est que les femmes choisissent généralement des cheminements de carrière moins bien rémunérés. Les femmes dominent les domaines de l’enseignement et du travail social, deux domaines qui, historiquement,

Pour en savoir plus sur les raisons de l’écart de rémunération entre les hommes et les femmes, cliquez ici.

En outre, avoir un bébé coûte un joli sou. Même si vous avez une couverture d’assurance, il en coûte bien plus de 1 000 $ pour accoucher en Californie, par exemple. Si vous n’avez pas de couverture santé, cela peut coûter 10 000 $ ou plus — et c’est en supposant qu’aucune complication ne se produise.

Tout cela s’ajoute à ce que les mères obtiennent moins de salaire après l’accouchement, comme mentionné précédemment.

Pourquoi est-ce que ça arrive ? Ce n’est pas comme si tous les hommes sortait et gagner le pain pendant que la femme élève les enfants.

Cependant, les biais inhérents persistent sans images contraires. C’est pourquoi la séance photo du magazine Gelman compte tant.

Les gens ne peuvent pas imaginer ce qu’ils ne voient pas. En montrant des images de femmes qui réussissent à équilibrer la maternité avec une carrière enrichissante, les publications disent à la société dans son ensemble: «C’est normal.

Citation d’Audrey Gelman

 

La société a besoin de plus de femmes dans le leadership

Afficher plus de femmes à des postes de direction crée un effet d’entraînement dans tout le pays. Il pourrait fournir un changement sismique si nécessaire dans la façon dont les structures de la société fonctionnent et carrière.

Le patriarcat actuel sépare la vie familiale et la vie professionnelle en factions distinctes. Cette structure disparate a fonctionné dans le passé lorsque les hommes ont accordé peu, voire pas du tout, d’attention aux questions intérieures et se sont concentrés uniquement sur leur carrière.

Cependant, la société a changé. Aujourd’hui, peu de familles peuvent survivre avec un seul revenu.

Les employeurs américains n’étendent plus les prestations aux conjoints et aux enfants. Plus de gens travaillent de plus en plus dur, quel que soit leur sexe. L’évolution de la dynamique brouille de plus en plus les frontières entre le travail et la famille.

En tant que telle, la société a besoin de dirigeantes pour faire face aux réalités de cette dynamique changeante. Les entreprises dirigées par des femmes instituent souvent des mesures telles que la garde d’enfants sur place et les congés familiaux payés, des avantages précieux pour les mères qui travaillent.

À mesure que les coûts des soins de santé continuent d’augmenter, ils peuvent exiger que le gouvernement alloue l’argent des contribuables pour accroître la couverture. Cela encourage l’esprit d’entreprise, car de nombreuses femmes restent avec leurs employeurs actuels pour maintenir leurs régimes d’assurance.

Dernier mot sur Audrey Gelman et les magazines

Les gens ont tendance à devenir ce qu’ils voient. Lorsque d’autres publications normaliseront les images de femmes en tant que mères et chefs d’entreprise, les plafonds de verre continueront de se briser!

À propos de l’écrivain d’aujourd’hui

Kate Harveston est une journaliste de mode de vie et de bien-être de Pennsylvanie. Elle aime particulièrement écrire sur des sujets liés à la santé et au bien-être des femmes. Si vous aimez son travail, vous pouvez vous abonner à son blog, So Well, So Woman.

 

Top crédit photo: Le lorax, CC BY-SA 4.0, via Creative Commons, modifié. Audrey Gelman à la collecte de fonds de New York.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Privacy & Cookie Policy
%d blogueurs aiment cette page :